Qant: Révolution cognitive et Avenir du numérique

Chaque jour, les tendances de la tech et l'IA par Jean Rognetta et Maurice de Rambuteau

image_author_QANT:_Révolution cognitive et Avenir du numérique
Par QANT: Révolution cognitive et Avenir du numérique
322 articles
6 févr. · 4 mn à lire
Partager cet article :

L'IA entre dans l'habitacle (et bientôt le moteur)

L'IA se diffuse dans l'automobile et la mobilité • Google introduit la GenAI dans Google Maps • Gitai envoie un robot à deux bras dans l'espace • L'Espagne veut saisir les cryptos des mauvais payeurs • Bienvenue dans Qant, mardi 6 février 2024.

« Le progrès est devant nous, à condition de dépasser sa propagande » Paul Virilio

Chaque jour, les journalistes de Qant illustrent les tendances de fond qui animent la tech. Ils s’appuient sur Kessel Média et utilisent l’IA générative depuis mars 2022.

L’ÉVÉNEMENT

Les trois voies de l’IA dans la voiture

Aux Matinales Qant, mercredi dernier, il s’est notamment débattu de l’avenir de la mobilité. Au menu, software-defined vehicles (SDV) et, bien sûr, intelligence artificielle.

On ne parle plus au CES, depuis quelques années, que de software-defined vehicles (SDV) : l’art d’utiliser des logiciels pour concevoir, produire et contrôler chaque pièce d’un véhicule. Cette méthode prend à rebours l’expertise de la plupart des constructeurs, nés dans les arts mécaniques. Mais elle permet déjà à Tesla d’améliorer ses véhicules à distance, sans devoir les rappeler. Elle ouvre aussi la porte à de nombreuses innovations. Les phares numériques de ZKW, par exemple, s’adaptent à la lumière ambiante, évitent les éblouissements et utilisent la réalité augmentée pour signaler des objets mal illuminés, comme des piétons dans le noir. Et surtout, le SDV ouvre la porte à la déferlante de l’IA dans l’automobile.

L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE EST DISPONIBLE EN FIN DE LETTRE

L’ESSENTIEL : DeepMind, Genesis, Gitai, Google, Huawei, StatusPro

ROBOTS

Les deux bras dans l’espace

S2, le nouveau robot autonome du californien Gitai, est arrivé en fin de semaine dernière sur la station spatiale internationale.

Le système robotique autonome à deux bras de Gitai, S2, a été envoyé cette semaine à bord d'une fusée Falcon 9 de SpaceX à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS). S2 est équipé de deux bras d'une longueur de 1,5 mètre, ce qui, selon l'entreprise, améliorera ses performances de travail. La version antérieure, le robot spatial autonome S1, ne possède qu'un seul bras mais elle a réussi à assembler des structures et des panneaux dans l'espace. S2 accomplira quatre tâches à l'ISS: l'installation d'un panneau, le vissage et le dévissage de petits boulons captifs, la manipulation de feuilles de matériaux flexibles comme les couvertures thermiques, et le branchement et débranchement d'un câble électrique flexible avec un connecteur lié à l'ISS. 

Pour en savoir plus :


  • Donner le sourire au robot • Google DeepMind et l'université de Toronto viennent de développer GenEM, une méthode qui utilise les LLMs pour générer des comportements expressifs chez les robots. Cette approche transforme en code de contrôle les instructions en langage humain, grâce à un système de prompting avancé. Elle se distingue par sa capacité à s'adapter à divers contextes sociaux. Les études utilisateurs montrent que GenEM surpasse les méthodes traditionnelles, offrant des comportements robotiques à la fois compréhensibles et compétents.
    Pour en savoir plus:
    MarkTech Post

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

  • Se promener dans Google Maps avec l’IA • Google vient d’introduire l'intelligence artificielle générative dans Google Maps. Cette fonctionnalité proposera à l’utilisateur des suggestions de visite en analysant les informations cartographiques et les commentaires de la communauté (plus de 250 millions de lieux et 300 millions de contributeurs, respectivement). Google commencera par rendre cette fonctionnalité accessible exclusivement à sa communauté de Local Guides aux États-Unis, avant de l’ouvrir progressivement à tous.
    Pour en savoir plus:
    The Verge

“Le robot joue au guide touristique” (Qant, M. de R. avec Midjourney)“Le robot joue au guide touristique” (Qant, M. de R. avec Midjourney)

  • Les étudiants britanniques séduits par l’IA • Plus de la moitié des étudiants universitaires britanniques utilisent l'IA pour leurs dissertations, révèle une enquête de l'Higher Education Policy Institute menée auprès de plus de 1000 étudiants. Alors que 53% des étudiants font appel à des programmes comme Google Bard ou ChatGPT, seulement 5% admettent copier-coller directement le texte généré par l'IA.
    Pour en savoir plus:
    The Guardian

  • Huawei victime du succès de ses puces • La forte demande pour les puces d'intelligence artificielle de Huawei contraint le géant chinois à ralentir la production de ses téléphones haut de gamme Mate 60. Huawei, qui utilise une seule installation pour produire à la fois ses puces Ascend AI et les puces Kirin qui alimentent son rival de l'iPhone, a été confronté à des contraintes de fabrication et un faible taux de rendement. La demande pour la série Ascend de Huawei, en particulier, a été stimulée par une initiative gouvernementale visant à améliorer la position de la Chine dans le domaine de la puissance de calcul.
    Pour en savoir plus:
    Reuters, Seeking Alpha

MONNAIES NUMÉRIQUES ET BLOCKCHAINS

  • L’Espagne s’attaque aux cryptos des mauvais payeurs • Le ministère des Finances espagnol prévoit d'introduire une réforme fiscale qui lui donnera le pouvoir de saisir des cryptomonnaies et des NFT en cas de non-paiement des impôts. Dès cette année, les particuliers et entreprises en Espagne sont tenus de déclarer leurs actifs cryptographiques détenus à l'étranger. L'Espagne, qui a déjà mis en place un contrôle fiscal approfondi sur les cryptomonnaies, exige que les contribuables déclarent les gains ou pertes liés à la crypto dans leur déclaration d'impôt sur le revenu.
    Pour en savoir plus:
    El Economista, Crypto News 

  • Genesis, le fantôme derrière l’ETF Bitcoin de Grayscale • Le prêteur de cryptomonnaies en faillite Genesis, qui s’était effondré à la suite de l’affaire FTX, a déposé une requête vendredi auprès d'un juge américain pour obtenir l'autorisation de vendre plus de 1,6 milliard de dollars en bitcoins, ethers et ethereums classics détenus dans les produits de confiance de Grayscale. La majeure partie des actifs de Genesis était investie dans le Grayscale Bitcoin Trust, qui a depuis été converti en un fonds négocié en bourse (ETF) au comptant.
    Pour en savoir plus:
    Coindesk

JEUX ET MÉTAVERS

  • Google mise sur StatusPro • Google Ventures, la branche de capital-risque d'Alphabet, vient de diriger un tour de financement de 20 millions de dollars pour la startup de réalité virtuelle sportive StatusPro. Fondée par d’anciens joueurs de football américain, StatusPro a initialement développé des produits de réalité virtuelle pour les équipes, joueurs et entraîneurs avant de se lancer dans les jeux vidéo. Son produit phare, NFL Pro Era, est une simulation à la première personne mettant les joueurs dans la peau d'un quarterback. Lancée en 2022, elle a déjà accumulé plus d'un million d'utilisateurs.
    Pour en savoir plus:
    Bloomberg

ÉDITION PREMIUM

En exclusivité pour les abonnés : IA et Mobilité

  • ChatGPT en tête, l’IA déferle dans les systèmes de divertissement des voitures. Elle pourrait aussi redonner souffle aux véhicules autonomes. Mais c’est surtout par le biais des software-defined vehicles qu’elle s’invite dans l’industrie automobile.

...