Qant: Révolution cognitive et Avenir du numérique

Chaque jour, les tendances de la tech et l'IA par Jean Rognetta et Maurice de Rambuteau

image_author_QANT:_Révolution cognitive et Avenir du numérique
Par QANT: Révolution cognitive et Avenir du numérique
322 articles
31 janv. · 4 mn à lire
Partager cet article :

Du marché futur des applications d'IA

Aux Etats-Unis, les levées de fond se multiplient dans les applications d'IA pour les entreprises • OpenAI veut protéger les enfants de l'IA • Grâce à des capteurs, les robots pourraient bientôt lire le braille • Le chinois Xreal devient la première licorne des lunettes AR • Bienvenue dans Qant, mercredi 31 janvier 2024.

« Le progrès est devant nous, à condition de dépasser sa propagande » Paul Virilio

Chaque jour, les journalistes de Qant illustrent les tendances de fond qui animent la tech. Ils s’appuient sur Kessel Média et utilisent l’IA générative depuis mars 2022.

L’ÉVÉNEMENT

L’IA au chevet des entreprises

Les start-up se structurent pour répondre aux besoins des entreprises. Et aux États-Unis les premières levées de fonds s’enclenchent pour ces projets “applicatifs”.

“Robots et humains en entreprise” (Qant, M. de R. avec Midjourney)“Robots et humains en entreprise” (Qant, M. de R. avec Midjourney)

Une première licorne devrait apparaître bientôt dans les applications d’IA. Sierra, une plateforme généraliste créée par un ancien dirigeant de Salesforce, devrait passer le mur grâce à Sequoia Capital, à l’occasion d’un deuxième tour de 85 millions de dollars. Du côté des applications verticale, le spécialiste des chatbots et de la relation client Kore.ai vient de trouver 150 millions de dollars, notamment chez NVidia. Pendant ce temps, les levées de fonds en France restent rares et modestes.

L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE EST DISPONIBLE EN FIN DE LETTRE

L’ESSENTIEL : Common Sense Media, Meta, OpenAI, PayPal, Xreal

“L’enfant-robot en sécurité” (Qant, M. de R. avec Midjourney)“L’enfant-robot en sécurité” (Qant, M. de R. avec Midjourney)

  • Une sécurité enfant pour l’IA • OpenAI vient d'annoncer un partenariat avec l'ONG américaine Common Sense Media pour promouvoir la sécurité des enfants dans l'utilisation de l'IA. Cette collaboration vise à éduquer sur l'IA et à développer des options d'IA adaptées aux enfants. OpenAI et Common Sense travailleront ensemble sur des lignes directrices et des matériaux éducatifs en IA, ainsi que sur la création d'une section familiale dans le nouveau GPT Store d'OpenAI, basée sur les évaluations et les normes de Common Sense.
    Pour en savoir plus:
    Axios

  • Un Llama qui sait coder • Meta vient de mettre à jour le modèle d'IA de génération de code Code Llama 70B. Gratuit pour la recherche et l'usage commercial, il peut gérer davantage de requêtes que les versions précédentes, offrant ainsi une plus grande précision dans la programmation. Code Llama aide les développeurs à créer et déboguer des chaînes de code. Disponible sur Hugging Face, il atteint 53 % de précision sur le benchmark HumanEval, surpassant les 48,1 % de GPT-3.5 et se rapprochant des 67 % de GPT-4.
    Pour en savoir plus:
    The Verge

  • Un robot sachant parler doit parler patois • Une étude de l'université de Potsdam révèle que les robots parlant les dialectes locaux sont généralement jugés plus dignes de confiance par les locuteurs de ces dialectes. L'enquête, menée auprès de résidents de Berlin et de Brandebourg, a montré que ceux maîtrisant mieux le dialecte berlinois faisaient davantage confiance aux robots parlant ce dialecte plutôt qu'à ceux utilisant l'allemand standard.
    Pour en savoir plus:
    Interesting Engineering

ROBOTS

Le robot qui lit le braille

Le capteur développé par une équipe de l’université de Cambridge pourrait permettre à une main robotique de déchiffrer du braille.

Des chercheurs de l'université de Cambridge au Royaume-Uni viennent de développer un capteur capable de lire du texte en braille en glissant dessus, avec une précision et une vitesse deux fois supérieures à celles d'un humain. Ce capteur intègre une caméra dans son 'bout du doigt'. Conscients que le glissement entraîne un flou, les chercheurs ont utilisé un algorithme d'apprentissage automatique, entraîné sur un ensemble d'images statiques réelles ayant été synthétiquement floutées, pour 'déflouter' les images. Le capteur robotique, grâce à l'algorithme d'apprentissage automatique, a pu lire le braille à une vitesse de 315 mots par minute avec une précision de 87,5%, soit deux fois la vitesse d'un lecteur humain et avec une précision comparable. Le capteur n'a pas été conçu comme une technologie assistive, mais sa capacité à lire rapidement et précisément le braille est prometteuse pour le développement de mains robotiques ou de prothèses avec une sensibilité comparable à celle des doigts humains. 

On reste très loin, pour l’heure, de disposer de mains robotiques dotées d'une sensibilité au bout des doigts comparable à celle des humains. Les extrémités des doigts humains sont en effet extrêmement sensibles, capables de communiquer des détails sur un objet aussi petit que la moitié de la largeur d'un cheveu humain. Cette capacité à discerner des différences subtiles dans les textures des surfaces et à appliquer la bonne quantité de force pour saisir des objets de poids variés est difficile à reproduire dans un équivalent robotique, malgré les progrès en robotique souple.

Pour en savoir plus : 

MONNAIES NUMÉRIQUES ET BLOCKCHAINS

  • Un mBridge entre Abu Dhabi et Pékin La banque centrale des Émirats Arabes Unis vient de réaliser sa première transaction transfrontalière en dirham numérique via la plateforme mBridge, destinée aux monnaies numériques de banque centrale. Un transfert de 50 millions de dirhams (13,6 millions de dollars) a été effectué vers la Chine. Le projet mBridge vise à faciliter les transactions en temps réel et de pair à pair grâce à une infrastructure d'accès directe. Encore en phase pilote, il a été lancé en 2021 par les autorités monétaires de Chine, Hong Kong, Thaïlande et les Émirats Arabes Unis, en partenariat avec la Banque des règlements internationaux,
    Pour en savoir plus:
    Cointelegraph

  • PayPal investit avec son stablecoin • PayPal Ventures vient d'investir 6,5 millions de dollars dans Mesh, une entreprise spécialisée dans la sécurité et l'efficacité des transactions numériques, en utilisant 5 millions de dollars de son stablecoin PYUSD. Cette transaction marque le premier investissement crypto de PayPal Ventures depuis mai 2023. Mesh développe un produit permettant de transférer des cryptomonnaies entre différents comptes financiers et portefeuilles. L'utilisation de PYUSD pour cet investissement s'inscrit dans une stratégie plus large de déploiement du stablecoin dans les protocoles DeFi.
    Pour en savoir plus:
    Fortune

JEUX ET MÉTAVERS

“La licorne chausse ses lunettes AR” (Qant, M. de R. avec Midjourney)“La licorne chausse ses lunettes AR” (Qant, M. de R. avec Midjourney)

  • Xreal, une licorne à lunettes AR • Le chinois Xreal, soutenu par Alibaba et spécialisé dans les lunettes de réalité augmentée, vient d'annoncer avoir reçu 60 millions de dollars de financement, sans préciser la provenance de cette levée de fonds. L'entreprise affirme atteindre ainsi une valorisation de plus d'un milliard de dollars. Cette levée de fonds confère à Xreal le statut de licorne, une première dans l'industrie des lunettes AR. Son dernier modèle, l'Air 2 Ultra, qui sera expédié en mars, est proposé en pré-commande à 699 dollars, bien en deçà du prix de 3 500 dollars du casque Vision Pro d'Apple.
    Pour en savoir plus:
    Bloomberg, CNBC

ÉDITION PREMIUM

En exclusivité pour les abonnés :

  • Les solutions des start-ups d’IA pour adapter les LLMs dans les entreprises

...