Qant: Révolution cognitive et Avenir du numérique

Chaque jour, les tendances de la tech et l'IA par Jean Rognetta et Maurice de Rambuteau

image_author_QANT:_Révolution cognitive et Avenir du numérique
Par QANT: Révolution cognitive et Avenir du numérique
322 articles
2 févr. · 6 mn à lire
Partager cet article :

Combattre le côté obscur de l'IA

OpenAI prend des mesures face aux utilisations nocives de l'IA • Une version d'un modèle de Mistral pourrait rivaliser avec GPT-4 • Celui de Google génère des images sur smartphone • Tether présente des chiffres • Microsoft365 arrive sur le Vision Pro • Bienvenue dans Qant, vendredi 2 février 2024.

« Le progrès est devant nous, à condition de dépasser sa propagande » Paul Virilio

Chaque jour, les journalistes de Qant illustrent les tendances de fond qui animent la tech. Ils s’appuient sur Kessel Média et utilisent l’IA générative depuis mars 2022.

L’ÉVÉNEMENT

OpenAI tente de faire face aux dangers de l’IA

Qu’il s’agisse d’images pédophiles ou de création de virus, OpenAI prend les devants, pour ne pas connaître le sort des réseaux sociaux. Mais sans avoir le droit à l’erreur.

“Le robot fabrique une arme chimique” (Qant, M. de R. avec Midjourney)“Le robot fabrique une arme chimique” (Qant, M. de R. avec Midjourney)

Pendant que Mark Zuckerberg et les autres dirigeants de réseaux sociaux se sont répandus en excuses devant le Sénat et le public américain pour les dommages que causent leurs plateformes aux jeunes, OpenAI a pris des mesures contre l’utilisation nocive de l’IA, de la pédophilie aux armes biologiques. Elle rejoint ainsi ElevenLabs dans une tentative d’autorégulation. Mais à la différence des réseaux sociaux, l’IA n’a pas droit à l’erreur.

L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE EST DISPONIBLE EN FIN DE LETTRE

L’ESSENTIEL : Apple, Celsius, Google, Microsoft, Mistral, OpenAI, Tether, Volkswagen

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

  • Mistral peut souffler aussi fort que GPT-4 • Arthur Mensch, cofondateur de Mistral, a confirmé qu'un employé d'un client de l'entreprise a divulgué dimanche 28 janvier une version quantifiée d'un ancien modèle de Mistral, surnommé "Miqu". Cette fuite, survenue sur la plateforme HuggingFace et reprise sur des réseaux comme 4chan et X, a suscité un vif intérêt pour ses performances, parfois proches de celles de GPT-4 d'OpenAI. La quantification est une technique visant à réduire la complexité de calcul et la taille des modèles d'IA, permettant ainsi leur déploiement sur des appareils avec des ressources limitées, comme les smartphones ou les appareils IoT, sans compromettre significativement leur performance.
    Pour en savoir plus:
    VentureBeat

  • De la Coccinelle à l’IA • Volkswagen vient d'annoncer la création de son propre laboratoire d'intelligence artificielle. Ce centre de compétences et incubateur mondial visera à développer des preuves de concept en IA, notamment pour l'optimisation de la charge des véhicules électriques, la maintenance prédictive et l'intégration avec les écosystèmes numériques externes.
    Pour en savoir plus:
    CNBC

  • Le régulateur américain ouvre la chasse aux fakes audio • La Federal Communications Commission (FCC) qui règlemente outre-Atlantique le secteur des télécoms, vient de proposer de rendre illégale l'utilisation de la technologie de clonage vocal dans les appels automatisés, afin de faciliter les poursuites contre les opérateurs de ces fraudes. La FCC s'appuie sur le Telephone Consumer Protection Act de 1991, envisageant une déclaration qui classerait les voix clonées par IA comme "artificielles", renforçant ainsi les outils légaux contre les escroqueries téléphoniques. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les tentatives illégales de suppression des votes, comme les faux appels récents au New Hampshire imitant la voix de Joe Biden (lire Qant du 24 janvier).
    Pour en savoir plus:
    CNN, Techcrunch

  • Créer des images sur son smartphone • Une équipe de chercheurs de Google vient de présenter MobileDiffusion, un modèle de diffusion permettant de générer des images de haute qualité en une demi-seconde sur des smartphones. Ce modèle, optimisé pour les appareils mobiles, utilise une architecture UVit  pour produire des images 512 x 512 pixels sur Android et iOS, en réduisant les ressources nécessaires et le temps de traitement.
    Pour en savoir plus:
    Gigazine

Crédit : MobileDiffusion, Google AICrédit : MobileDiffusion, Google AI

MONNAIES NUMÉRIQUES ET BLOCKCHAINS

  • Tether fait son bilan • Tether vient de publier un rapport trimestriel dévoilant un profit de près de 3 milliards de dollars pour le quatrième trimestre 2023. Le rapport indique que Tether possédait 97 milliards de dollars d'actifs contre 91,6 milliards de dollars de passifs à la fin de l'année dernière, reflétant principalement la valeur de son stablecoin USDT. La société présente un bénéfice d'exploitation net d'environ 1 milliard de dollars, principalement issu des intérêts sur les bons du Trésor américain, et 1,85 milliard de dollars provenant de la plus-value de ses réserves en bitcoins et métaux précieux. Présenté par BDO Italie, ce rapport ne constitue pas un audit, mais une image des comptes de Tether au 31 décembre dernier.
    Pour en savoir plus:
    Axios

  • Minsk prépare le rouble numérique • La Biélorussie avance activement dans le développement de sa monnaie numérique de banque centrale, le rouble biélorusse numérique, en utilisant la blockchain Hyperledger Fabric. Ce projet, en collaboration avec le Centre des technologies bancaires et la Banque nationale de Biélorussie, vise à construire une plateforme solide pour cette devise numérique, avec un recrutement en cours pour étoffer l'équipe de développement.
    Pour en savoir plus:
    Crypto News

  • Celsius va payer ses dettes Le prêteur de cryptomonnaies Celsius Network va entamer le versement de 3 milliards de dollars en cryptomonnaie et en monnaie d’État à ses créanciers, après être sorti du redressement judiciaire. L’entreprise s’était déclarée en faillite en juillet 2022, un mois après avoir soudainement gelé les actifs numériques de ses clients. Une partie du versement de 3 milliards servira à créer Ionic Digital, une nouvelle entreprise de minage de bitcoin détenue par les créanciers, qui devrait être bientôt cotée en bourse. Celsius prévoit de fermer ses applications mobiles et web.
    Pour en savoir plus:
    The Block

JEUX ET MÉTAVERS

  • La suite Office arrive sur le Vision Pro • Microsoft a annoncé le lancement de ses applications Microsoft 365, dont Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote, Loop et Microsoft Teams, sur le casque Apple Vision Pro disponible aux Etats-Unis depuis aujourd’hui. Les utilisateurs du Vision Pro auront également accès à l’assistant d’IA Copilot pour créer des ébauches, résumer des documents et générer des présentations PowerPoint par la voix. Teams, compatible avec l'avatar numérique «Persona» d'Apple, permettra des réunions plus interactives et facilitera le transfert des appels entre différents appareils. La version de Teams en réalité virtuelle, Microsoft Mesh, sera intégrée à l'Apple Vision Pro dans l'année.
    Pour en savoir plus:
    The Verge

ROBOTS

L’avocat qui grimpait dans les arbres

Avocado, développé par l’ETH Zurich, se déplace dans la canopée à la manière des araignées pour collecter des données.

Des chercheurs de l'ETH Zurich ont annoncé travailler sur un robot de surveillance environnementale nommé Avocado, dont le déplacement dans les arbres s’inspire des araignées. Ce robot, dont la forme rappelle celle d'un avocat, utilise un treuil et des rotors pour se déplacer à travers la canopée et collecter des données sur la vie dans les cimes des arbres.

Doté d'un cadre imprimé en 3D, Avocado comprend un treuil et deux hélices à trois pales placées côte à côte. Le principe est de fixer le robot à une branche en haute canopée, puis de le laisser descendre à travers la couronne. Une caméra est fixée au bas du cadre pour détecter les obstacles lors de la descente. Si un obstacle est rencontré, les hélices sont activées pour manœuvrer le robot.

Le design permet au robot d'emporter divers instruments, tels que des capteurs environnementaux ou un dispositif de prélèvement d'échantillons. Il présente des avantages par rapport aux drones volants, qui risquent de se retrouver emmêlés dans le feuillage dense, ainsi qu’aux robots grimpeurs, qui peuvent avoir du mal à naviguer parmi des branches de différentes tailles ou à maintenir une prise sur des surfaces glissantes. 

Pour en savoir plus : 

ÉDITION PREMIUM

En exclusivité pour les abonnés :

  • Alors que le scandale monte autour des réseaux sociaux, OpenAI et ElevenLabs tentent la carte de l’autorégulation pour limiter les risques de l’IA, qu’il s’agisse de contenu pédophile, de deepfakes ou d’armes biologiques. Leurs efforts soulignent cependant le manque de réglementation et le risque spécifique des modèles open source.

...